Une concentration en particuliers

20 Mar

On leur avait dit : « à pied !! »

Alors, par vagues, rythmées par les va-et-vient des feux rouges, ils circulaient. Incroyables ! Ces sportifs du dimanche, jetés là, sur l’asphalte, en costumes et manteaux sombres, se hâtaient, désorientés, les yeux clignotant au soleil, rouges et luisants.

Et un silence.

Zéro klaxon, démarrage, moteur.

Seuls, ensemble, les poumons de l’idf.

Un immense renâclement, l’essoufflement d’une meute pendant une attaque… Retournant presque, comme des bêtes, l’asphalte, de leurs millions de pas aux chaudes semelles.

Le périf était noir de monde.

La banlieue au centre. Depuis longtemps, ils s’étaient précipités, comme pour une manif, dès l’aube, pour être à l’heure ! à l’heure ! Ils se criaient ça dans leur tête, leur management leur avait accordé une heure de rab, et ils allaient plus vite, plus vite, s’énervaient, parfois certains criaient, mémé tu rampe ou quoi ?, mon cligno, mon klaxon, sont où? c’est pas possible, les lents passez à droite !, s’essoufflaient, pleuraient même certains, ils n’en pouvaient plus de ce marathon injuste, on n’éduque pas les masses à l’écologie comme ça, feront même pas 1% aux élections, on n’est pas maso, non, non, je les enc.. les particules !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :